Comment gérer son stock de laine ?

Les laines chez moi, c’est un peu comme les cuillères chez bébé.
Mais si vous savez bien : une cuillère pour maman, une cuillère pour papa.
Version laine, ça donne un écheveau pour un châle, un écheveau pour un pull.
Ça s’accumule au fil des coups de coeur et des envies pour finalement se rendre compte qu’écouler la totalité demandera beauuucoup de temps.

J’en suis un peu arrivée à ce point là.
Quand je regarde mon stock et ma liste de projets, je me rends compte que ça ne fonctionne pas.
Mes écheveaux coup de coeur ne fonctionnent avec rien et sont souvent solitaires.

Pendant 2 ans, le créer utile a été une excuse pour accumuler toujours plus de matériel.

Aujourd’hui, cette époque est un peu révolue et je me refuse à jeter ou revendre. Parce qu’assumer ses achats, c’est aussi s’obliger à consommer mieux à l’avenir.
Une seule solution donc : réfléchir et écouler mon stock.
Racheter lorsque c’est nécessaire ou une fois de temps à autre pour un projet bien précis.

Mon but actuel : limiter mes achats de laine à la saison en cours et faire tenir le tout sur la moitié d’une étagère de bibliothèque (Billy pour les Ikea Addict).

Pour m’aider dans ma tâche, j’ai tout réorganisé et rangé pour pouvoir voir en un coup d’oeil ce qu’il me reste.

Comment gérer son stock de laine ?
Des pelotes classées et rangées, quoi de mieux pour avoir envie de tricoter son stock ?

Plusieurs classements possibles

En matière d’organisation ou de rangement, il y a toujours plusieurs possibilités et le mieux reste encore de choisir celle qui nous attire le plus. On peut penser à un rangement :
  • par couleurs (pour ceux qui adorent les jolis visuels)
  • par matières (un peu fastidieux mais certains peuvent y trouver leur compte)
  • par saisons
  • dissocier restes et pelotes entières (mon ancien rangement)
  • par marque (le sous classement de mon ancien rangement)
  • par grosseur de fil Et sans doute d’autres encore qui ne me sont pas venus à l’esprit.
Pour ma nouvelle organisation, j’ai décidé de classer par épaisseur de fil. Plusieurs raisons à cela :
  • Cela me permet de voir en un coup d’oeil ce qu’il me reste (laines été ou hiver) et de prévoir mes projets en conséquence.
  • Les restes et les pelotes entières sont désormais ensemble parce qu’il n’est pas impossible qu’un reste corresponde à un ensemble de pelote que je vais pouvoir utiliser dans un projet futur.
  • Associer les couleurs est plus simple quand tous les fils d’une même épaisseur sont rangés ensemble.
J’avoue ne pas avoir été très précise. Le tri est fait grossièrement et il est possible qu’une laine Sport se retrouve avec une fingering, par exemple.
Le planner à la rescousse de la gestion de son stock de laines
Le planner, mon fidèle allié tricot depuis plus de 2 ans !

Gérer son stock, le planner à la rescousse

Classer ses laines c’est bien mais j’avais besoin d’une organisation plus approfondie.
Besoin de voir en un coup d’oeil tout ce que je possède, les échantillons, les couleurs, le métrage total, etc.

C’est la raison pour laquelle, je me suis imprimé une fiche de tenue de stock que j’ai rangé dans mon planner pour toujours tout avoir sous la main.
Ainsi, lorsque je surfe sur Ravelry à la recherche d’un modèle, nul besoin de courir à l’atelier, compter les pelotes, regarder les aiguilles et l’échantillon pour voir si ça peut coller au modèle choisi.
Tout est consigné dans ce fichier et je vois en un coup d’oeil si ça peut matcher ou non.

Inutile de vous dire que cette partie m’a pris un temps fou mais je ne la regrette pas un seul instant. Le temps perdu à la création est largement rentabilisé désormais et tout est beaucoup plus pratique.

Tenir son stock à jour

Le but de cette fiche est aussi d’avoir un stock toujours à jour.
Je ne m’autorise que 2 projets maximum pour un type de laine d’où la case métrage restant unique.

Dès lors qu’un projet est terminé, si la totalité de la laine a été utilisée, je surligne la ligne pour un rendu plus visuel (et joli) du stock disparu.
S’il me reste encore des pelotes ou du fil, je pèse et inscris dans la case prévue le métrage restant pour un futur projet.

Pour les tout petits restes, je regarde ceux qui peuvent s’accorder à mon intérieur ou finir en petits accessoires ou amigurumis. Cela fera, je pense l’objet d’un autre défi que je vais me fixer une fois mon stock bien diminué.

Au vu du nombre de pages que j’ai noirci (ou plutôt bleui :p), vous vous doutez bien que je risque d’être à la diète d’achat de laines pendant bien longtemps ^^

Comme toujours, je vous laisse l’imprimable qui va bien si vous voulez, vous aussi gérer votre stock, participer au défi ou juste remplir votre planner.

Gérer son stock de laine, c'est facile avec les imprimables Doux Tricot
Cliquez sur l'image pour télécharger votre exemplaire de la fiche stock, c'est 100% gratuit !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest et le partager sur les réseaux 😉

Comment gérer son stock de laine avec Doux Tricot ?

Cet article a 2 commentaires

  1. Très intéressant. Il faut que je le fasse aussi. Je pense que je vais egalement choisir un rangement par echantillon. Bonne journée

    1. Contente que l’article t’ai plu 🙂
      Le rangement est fastidieux. Je l’ai longtemps remis à plus tard mais je perdais énormément de temps lorsque je voulais commencer un projet et je pense aussi que parfois d’autres laines de mon stock auraient été plus appropriées.
      Là je cherche soit par métrage, soit par échantillon.
      Un tableau informatisé Excel aurait pu bien faire l’affaire aussi pour un tri automatique selon nos critères de recherche mais j’avoue que j’adore mon planner et mes tableaux version papier ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu